AGENDA AUTOMNAL II : PETITES IDÉES FESTIVES, CULTURELLES ET ENGAGÉES TRÈS BORDELAISES

Encore une volée d’idées très, très Vin rouge et corne de gazellisées, pour embraser les neurones, les papilles, les coeurs et les soirées d’hiver.

 

 

 

  • s’éloigner de l’agitation citadine pour un week-end NOËL aux Bassins à Flot (6 > 8 DCMBR) : expos, marché de Noël alternatif, parcours de transformations urbaines, et la géniale Grande Braderie de la revue Le Festin
  • éplucher des légumes en musique et en rires pour la DISCO-SOUP du salon de thé associatif Le Samovar (24 NVMBR)
  • aller faire dédicacer sa BD ‘Aya de Youpogon‘ par Marguerite Abouet à Mollat (29 NVMBR)
  • (re)découvrir les galeries d’art bordelaises le temps du BDX WEEK-END GALERIE (13 > 16 NVMBR)
  • prendre ses places pour la soirée SOIS BELLE ET TAIS TOI PAS au Rocher de Palmer (27 NVMBR)
  • lire Le joueur d’échec de S. Zweig bien au chaud sur les poufs du Tchaï Bar avant d’aller voir sa version sur les planches au théâtre du Pont Tournant (21 > 22 NVMBR)
  • manger un couscous au RIZANA pour trois formidables raisons : ils sont super sympas, la cuisine est délicieuse et ils servent de la Spéciale (LA bière marocaine)
  • aller danser toute la nuit sur la place Saint Michel pour le Bal de NOVART (22 NVMBR)
  • assister au débat nocturne de l’Université populaire de l’Environnement « Comment les riches détruisent la planète » (24 NVMBR)
  • participer à la conférence « Masculinités fantasmées » sur les hommes arabes de R. Gharaibeh, sociologue jordanienne (27 NVMBR)
  • faire du yoga au Jardin Botanique, au milieu des herbes aromatiques et des étangs artificiels
  • revoir ses classiques cinématographiques à l’Utopia : La Fureur de vivre (5 DCMBR)
  • réfléchir et swinguer au Grand Débat de la Caserne Niel jusqu’au bout de la nuit (22 NVMBR)
  • aller à la conférence des Bruits de la rue sur les politiques de solidarité (25 NVMBR)
  • inviter tes amis à liker Vin rouge et corne de gazelle (EHHH DISSSSSS)
  • aller faire la fiesta aux Vivres de l’Art à l’occasion de VIVAN LOS MUERTOS (14 > 16 NVMBR)
  • dîner avec pleins d’amis au resto associatif L’Assiette
  • éveiller ses papilles à l’œnologie au BôBar (ou à l’Oenolimit) parce que n’est pas bordelais qui veut
  • flâner au marché de Noël artisanal organisé par Amnesty International (30 NVMBR) ou à La Grande Braderie solidaire du Secours Populaire (15 NVMBR)
  • lever les yeux au ciel souvent et s’émerveiller de la lumière irréelle des crépuscules de Novembre

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *